Search Direct User 100 Zoom Quiz ? Libération Diamond clock xml netvibes live anciens-numeros data desintox diapo edito election-2017 election essentiel generique idee jo next portrait radio Marc Marc O'Polo O'Polo O'Polo Marc Santiags Santiags Santiags Marc son montantes STAR CHUCK Converse ALL Baskets STREET TAYLOR 10nxYwA alerte top-100 star une video scroll O'Polo Santiags Santiags Marc O'Polo Marc Santiags Marc O'Polo Marc politiques food sciences Facebook Whatsapp Twitter Marc Marc Marc O'Polo Santiags Santiags Santiags O'Polo O'Polo Marc insta vine later glass Mail print Facebook Instagram Twitter Calendar download cross zoom-in zoom-out O'Polo Marc Santiags Marc O'Polo O'Polo Marc Santiags Santiags Marc previous next truck visa mastercard Marc O'Polo Santiags Marc Marc Santiags Santiags Marc O'Polo O'Polo user-libe user-doc user-doc-list user-mail user-security user-settings user-shop user-star Ruban abo Losange orange List check Most read Ptit Libé sport blog voyage
    Critique

    Santiags O'Polo Santiags Santiags Marc O'Polo Marc Marc Marc O'Polo Sq47Rx8

    Par Yannick Ripa

    Marc Marc O'Polo Santiags Santiags Santiags Marc Marc O'Polo O'Polo La vie d’Henriette Campan, proche de Marie-Antoinette, qui créa une école pour jeunes filles

    De l’existence de Madame Campan, il a été essentiellement retenu qu’elle fut la dévouée première femme de chambre de Marie-Antoinette et qu’elle a légué de remarquables Mémoires, récemment réédités (Mercure de France, «le Temps retrouvé»). Mais la postérité semble avoir été peu attentive à ses innovations pédagogiques en matière d’enseignement féminin. La biographie volumineuse de Geneviève Haroche-Bouzinac prouve le manque d’intérêt historiographique dont souffrait jusqu’alors ce personnage. Comment ne s’est-on pas d’emblée étonné que, fidèle à la reine, Henriette Campan soit parvenue non seulement à survivre à la Terreur, mais ait pu fonder en 1794 une institution pour jeunes filles de la haute société, à Saint-Germain-en-Laye ? Comment celle-ci, installée par la suite à Ecouen, a-t-elle résisté aux troubles du temps et à tous les changements de régime ? Qualifier la vie de sa fondatrice de «mouvementée» est donc pleinement justifié, et c’est par cette inscription dans le trouble de l’histoire qu’elle est passionnante.

    Jeune lectrice. L’historienne à laquelle on doit déjà un remarquable ouvrage sur Elisabeth Vigée-Lebrun (Flammarion, 2011) renoue avec une tradition biographique qui la rapproche des grands conteurs et fera les délices d’un lectorat qui aime humer les parfums d’autrefois, en retrouver la quotidienneté, les couleurs et les sons. Mais qu’on ne se méprenne pas : si certains esprits chagrins déploreront ce choix qui tire ce livre davantage vers un récit aux allures romanesques, que vers une analyse savante d’un événementiel capté au jour le jour, il repose sur un dépouillement de sources considérables, débusquées dans de nombreux fonds, en France et aux Etats-Unis. Cette quête permet de suivre l’ascension d’Henriette Genet : devenue jeune lectrice de Mesdames sous Louis XV, par l’entremise de son père, interprète, «loyal serviteur de la monarchie», elle appartient à partir de 1774, le jour même de son mariage «mal assorti», à la chambre de la nouvelle reine dont elle pénètre ainsi l’intimité. Elle en connaît les espoirs, les bonheurs et bientôt les malheurs. Ses écrits retrouvés nous permettent aussi de saisir l’effroyable vécu de la noblesse et de son entourage. L’un des mérites de cet ouvrage est en effet de lui redonner chair et âme, de permettre d’entendre ses souffrances, et particulièrement celles des épouses de prisonniers, de guillotinés, celles aussi de leurs enfants, soudain séparés, un temps ou pour toujours, de leurs parents.

    Métier décent. C’est pour entourer d’affection «maternelle» et éduquer «cette pauvre petite jeunesse» qu’Henriette Campan ouvre un établissement apte à combler le vide laissé par la disparition de l’enseignement congrégationniste. Ainsi débute la seconde vie de cette femme qui a compris que l’avenir de «ses filles» n’était plus assuré. Aussi, aux plus dépourvues de biens, elle espère permettre d’exercer un métier décent ; aux plus aisées, elle souhaite procurer savoirs et manières qui attirent à elles des prétendants de qualité. Epouses recherchées, elles seront des mères accomplies car capables de transmettre les bienfaits de la méthode Campan. Celle-ci repose sur la diversité des matières, y compris artistiques - sans qu’aucune ne soit exclue au nom du sexe féminin - et sur le bien-être physique et moral des élèves. Elle instaure une progression dans leurs études, leur individualisation, des gratifications incitatrices et valorisantes, des contacts fréquents avec les parents. Parce qu’elle rompt avec les assignations de genre responsables de la médiocrité de l’enseignement féminin, parce qu’elle affirme les capacités de chacune, la pédagogue révolutionne l’éducation des filles.

    La ténacité d’Henriette Campan triomphe de tous les obstacles, y compris des pénuries alimentaires ; la présence de têtes couronnées, le soutien d’Hortense de Beauharnais établissent sa renommée européenne. Le succès est tel qu’elle se plaît à rêver à une université féminine. Néanmoins, elle ne veut pas transformer ses disciples en femmes savantes, elle entend qu’elles sachent rester à leur place. Cette ambitieuse pédagogie, que Napoléon a voulue pour sa sœur Caroline, ne convient pas à l’empereur qui fonde un enseignement élitiste réservé aux hommes. Nommée néanmoins à la tête de la Maison de la Légion d’honneur, Henriette Campan doit une fois de plus composer avec le pouvoir, bientôt consciente que la poursuite de son œuvre est liée à la survie du régime impérial.

    Yannick Ripa

    Geneviève Haroche-Bouzinac La vie mouvementée d’Henriette Campan Flammarion, 600 pp., 24,90 €.

    Santiags O'Polo Santiags Santiags Marc O'Polo Marc Marc Marc O'Polo Sq47Rx8 Santiags O'Polo Santiags Santiags Marc O'Polo Marc Marc Marc O'Polo Sq47Rx8 Santiags O'Polo Santiags Santiags Marc O'Polo Marc Marc Marc O'Polo Sq47Rx8 Santiags O'Polo Santiags Santiags Marc O'Polo Marc Marc Marc O'Polo Sq47Rx8 Santiags O'Polo Santiags Santiags Marc O'Polo Marc Marc Marc O'Polo Sq47Rx8 Santiags O'Polo Santiags Santiags Marc O'Polo Marc Marc Marc O'Polo Sq47Rx8 Santiags O'Polo Santiags Santiags Marc O'Polo Marc Marc Marc O'Polo Sq47Rx8

    Matière et entretien

    Dessus / Tige: Cuir

    Doublure: Doublure en cuir / textile

    Semelle de propreté: Cuir

    Semelle d'usure: Matière synthétique

    Épaisseur de la doublure: Doublure protégeant du froid

    Détails du produit

    Bout de la chaussure: Rond

    Forme du talon: Plat

    Fermeture: Fermeture éclair

    Motif / Couleur: Couleur unie

    Informations additionnelles: Rivets, Boucle

    Référence: MA311N03W-Q11

    Marc O'Polo
    Suivre

    Libération vous offre 4 visites !

    Nos contenus ont de la valeur
    pour vous comme pour nous

    Soutenez notre culture de débats et de liberté en rejoignant la communauté des abonnés et des journalistes de Libération